top of page
Rechercher

Qu'est-ce que la certification biologique et comment LiteFarm la prend-elle en charge?

Dans un communiqué de presse précédent, nous avons exploré la définition, l'histoire et les avantages associés à l'agriculture biologique. Aujourd'hui, nous allons nous pencher sur le processus de certification qui sous-tend l'étiquetage biologique. Pour être considéré comme biologique, un produit doit réussir un processus de certification rigoureux créé pour informer les consommateurs, garantir la qualité et prévenir la fraude. Il existe deux processus principaux de certification biologique : la Certification par un Tiers et les Systèmes de Garantie Participatifs (PGS). Dans cet article, nous allons brièvement définir et examiner les deux, en mettant en lumière comment LiteFarm facilite et simplifie le processus de certification biologique pour les agriculteurs dans 155 pays.


La certification biologique implique la vérification des produits agricoles, allant de la nourriture aux autres biens, par rapport à des normes spécifiques établies par des organisations d'agriculture biologique et/ou des agences gouvernementales. La liste est vaste et, bien que des variations puissent exister d'un pays à l'autre et selon la législation locale, les principes fondamentaux incluent :


  • L'exclusion générale de la plupart des engrais synthétiques, pesticides, médicaments vétérinaires et organismes génétiquement modifiés (OGM).

  • Un ensemble défini de pratiques de bien-être animal, incluant l'accès à des zones extérieures et l'utilisation d'aliments biologiques.

  • L'établissement de zones tampons entre les fermes biologiques et les fermes conventionnelles environnantes.

  • Le maintien ou l'amélioration de la biodiversité ainsi que de la qualité des sols et de l'eau.

  • Une période de transition obligatoire qui peut varier de 2 à 3 ans pour les champs qui ont été cultivés de manière conventionnelle.


Maintenant que nous avons une meilleure idée de ce qui est généralement requis pour qu'une ferme soit biologique, concentrons-nous sur les deux principaux processus de certification.


Certification par un Tiers


Dans un processus de certification par un tiers, des auditeurs vérifient que les fermes respectent ces normes de production biologique.  Pollyanna Quemel, auditeur principal chez  QIMA IBD spécialisé dans les législations biologiques brésilienne, européenne et americaine nous a décrit les étapes cruciales pour les agriculteurs cherchant à obtenir une certification. Ces étapes incluent l'identification des produits que l'agriculteur souhaite certifier et la sélection des normes biologiques appropriées qui correspondent à leur marché cible, telles que les réglementations brésiliennes, européennes (CE) ou américaines (USDA). Suite à cela, l'organisme de certification analyse la documentation de l'agriculteur, telle que le Plan de Gestion — un document qui spécifie les pratiques et stratégies à suivre pour l'agriculture biologique. Le plan de gestion biologique est ensuite rigoureusement inspecté lors de l'audit à l'unité de production végétale et/ou animale ou de transformation, ce qui comprend l'observation des zones de production et des installations, des entretiens avec le personnel, entre autres procédures.


Pollyanna dit (Traduit du Portugais) : 


"L'agriculture biologique englobe un large éventail de pratiques agricoles variées, chacune adaptable aux réalités spécifiques de l'environnement local, mais toutes alignées sur les principes de durabilité et de responsabilité écologique. À mesure que la conscience environnementale et la responsabilité sociale se sont renforcées, le désir pour des pratiques agricoles et alimentaires plus harmonieuses et équilibrées a augmenté. Dans ce contexte, le parcours vers la certification biologique a évolué."


Elle continue de souligner les avantages pour les agriculteurs à obtenir la certification : 


"Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par l'évitement des pesticides et choisissent une alimentation équilibrée et nutritive. Le marché (des produits biologiques) est en croissance et les consommateurs recherchent des alternatives saines et durables."


Pollyanna inspecte une plantation d'açaí (Euterpe oleracea) dans une ferme biologique au Brésil.


Malgré la demande croissante du marché pour les produits biologiques, la décision de se détourner de l'agriculture conventionnelle peut découler de diverses motivations. En 2016, Vasant Jante a commencé l'agriculture conventionnelle avec seulement une vache sur un terrain de 5 hectares en Inde. Cependant, préoccupé par la manière dont son équipe traitait la terre et les animaux, il s'est rapidement rendu compte que quelque chose n'allait pas. Il explique (Traduit de l'anglais):


"L'utilisation répandue de pesticides comme le glyphosate pour contrôler les mauvaises herbes a conduit à des champs brûlés, tandis que des produits chimiques étaient pulvérisés libéralement pour combattre les nuisibles, et des engrais excessifs étaient appliqués dans le but d'obtenir de meilleurs rendements. Reconnaissant ce problème, j'ai pris une décision cruciale de passer aux pratiques biologiques."


             Vasant Jante (à droite) et son collègue dans une ferme en Inde.


Déterminé à entreprendre un parcours d'auto-éducation, Vasant a commencé à regarder des vidéos en ligne et à chercher des conseils auprès d'autres agriculteurs biologiques. Il se souvient :


"Entre 2017 et 2019, j'ai visité plus de cent fermes, pour découvrir que chaque agriculteur avait sa propre approche unique. Déterminé à tracer mon propre chemin, j'ai synthétisé les connaissances que j'avais recueillies en une méthodologie personnalisée."


Vasant ajoute, 'Durant ma première année, je me suis familiarisé avec les exigences de documentation, les zones tampons, la réglementation des semences OGM et d'autres aspects pertinents.' Actuellement, leurs opérations s'étendent sur trois emplacements de ferme distincts. La production, principalement traitée sur place, se concentre essentiellement sur la forêt fruitière, incluant la mangue, le citron, la goyave, le fruit de la passion, les bananes et les tomates.


Systèmes de Garantie Participatifs


Les Systèmes de Garantie Participatifs (PGS) offrent un chemin alternatif pour la certification biologique. Cette approche implique des parties prenantes telles que les fournisseurs, les consommateurs, les techniciens et d'autres membres intéressés de la communauté dans le processus de vérification. Le PGS est particulièrement adapté pour les marchés locaux et les chaînes d'approvisionnement courtes. Selon IFOAM - Organics International (Traduit de l'anglais) : 


"Les Systèmes de Garantie Participatifs (PGS) sont des systèmes d'assurance qualité axés localement. Ils certifient les producteurs sur la base de la participation active des parties prenantes et sont fondés sur une base de confiance, de réseaux sociaux et d'échange de connaissances."


Contrairement à la Certification par un Tiers, les PGS reposent sur une inspection entre pairs. Les membres du groupe PGS visitent les fermes les uns des autres pour évaluer la conformité avec les normes convenues communautairement. Ces inspections favorisent la confiance et la compréhension au sein de la communauté. Des initiatives de PGS enregistrées sont présentes sur tous les continents, comme illustré sur une  carte mondiale par IFOAM - Organics International."


Initiatives de PGS enregistrées par l'IFOAM au 14 mai 2024.

Les marqueurs bleus sont reconnus par l'IFOAM.

Les marqueurs verts sont reconnus par les autorités locales.

Les marqueurs jaunes sont des PGS auto-déclarés (en développement ou opérationnels).


Fernando Melgarejo Prieto, un technicien sur le terrain de l'Asociación de Productores Orgánicos (APRO) au Paraguay, décrit le processus PGS comme étant (Traduit de l'espagnol) “ ... caractérisé par la responsabilité partagée et solidaire des membres qui font partie du système.” 


Fernando, qui compte 20 ans d'expérience dans le domaine de la certification biologique et de l'agroécologie, déclare que les PGS sont importants car ils impliquent plusieurs secteurs.


“Il encourage la participation de divers acteurs sociaux liés à la production, à la transformation et à la consommation alimentaires.” 


Il souligne que les PGS établissent la confiance entre producteurs et consommateurs, favorisant la transparence et réduisant les coûts pour les agriculteurs.


Fernando inspecte une plantation de fenouil (Foeniculum vulgare) dans une ferme biologique au Paraguay.


La fermière Oliva Pérez González participe maintenant depuis six ans au réseau PGS Tijtoca Nemiliztli. Elle vit à Casa Viridis, une ferme située dans la communauté de Tenango, municipalité de Tetlatlahuca, dans l'État de Tlaxcala, au Mexique. Oliva déclare (Traduit de l'espagnol) :


"Participer aux processus de certification nous donne l'opportunité de développer des compétences dans les aspects économiques, sociaux et culturels. Je suis heureuse et satisfaite de prendre soin de l'environnement, où tout tourne autour de l'équilibre entre les personnes et la nature.” 


La fermière Oliva vend des produits diversifiés de la ferme Casa Viridis, à Tetlatlahuca, au Mexique. 

 

À Casa Viridis, ils cultivent actuellement des légumes, des nopales, des arbres fruitiers, des plantes aromatiques et des vignes pour la production de vin, le tout sur une surface d'un quart d'hectare. Les produits sont vendus aux restaurants, aux magasins d'aliments naturels et directement aux familles. Oliva ajoute:


"Nous avons appris à valoriser non seulement les aspects économiques mais aussi l'établissement de réseaux communautaires. J'ai décidé de me certifier pour améliorer mes processus tout en prenant soin de ma famille et des familles de consommateurs."


Le soutien de LiteFarm dans la certification biologique


Indépendamment du processus choisi, l'obtention de la certification biologique demande un effort substantiel de la part des agriculteurs. Ils sont tenus de conserver des dossiers complets de leurs pratiques agricoles, des matériaux utilisés et des ventes pour prouver leur conformité aux normes biologiques. Ces exigences peuvent être intimidantes pour de nombreux agriculteurs, mais LiteFarm est conçu pour simplifier ce processus.


La plateforme soutient les efforts de certification biologique en permettant aux agriculteurs de générer et d'exporter facilement des rapports détaillés. Ces rapports couvrent les informations les plus centrales à la certification biologique, y compris : les cultures, les fournisseurs et les intrants. De plus, LiteFarm permet aux agriculteurs de partager ou de télécharger la carte de leur ferme, ce qui peut être un atout précieux pendant le processus de certification. En savoir plus sur la fonction d'exportation de certification de LiteFarm en lisant l'un de nos articles précédents.


Certains des certificateurs affichés dans LiteFarm pour le Canada.


LiteFarm peut améliorer le processus de certification pour les certificateurs ayant besoin d'informations supplémentaires avec un sondage personnalisé. Ce sondage peut être utilisé par le certificateur pour collecter des détails supplémentaires requis par des certificateurs spécifiques et que LiteFarm pourrait ne pas être en mesure de capturer.


Exemple d'un sondage pouvant être affiché aux utilisateurs de LiteFarm.


Après avoir rempli ce sondage, les utilisateurs peuvent facilement l'exporter avec leurs documents standard directement depuis LiteFarm. Cette approche simplifiée rend non seulement le processus de certification plus facile, mais aussi plus rapide pour les utilisateurs.


Faciliter la certification biologique est l'une des façons dont LiteFarm est fier de soutenir l'agriculture durable. Si vous avez des questions sur les fonctionnalités de certification de l'application LiteFarm ou si vous êtes intéressé à collaborer avec l’équipe de LiteFarm, n'hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous aider!


Comme toujours, bon travail dans vos exploitations !


L'équipe LiteFarm







Comentarios


bottom of page